Sentiweb - le site du Réseau Sentinelles   INSERM U707Sorbonne Université. Pierre et Marie Curie - Paris 6Santé Publique France
 

France métropolitaine

Coronavirus (COVID-19)

En collaboration avec Santé publique France, le Centre National de Référence des infections respiratoires, et l'Université de Corse, et suite au passage de l’épidémie de COVID-19 au stade 3, la surveillance Sentinelles des infections respiratoires a évolué pour s’adapter aux caractéristiques cliniques de cette maladie. Les médecins Sentinelles suivent désormais le nombre de cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation, selon la définition suivante : apparition brutale de fièvre (ou sensation de fièvre), et de signes respiratoires (comme la toux, un essoufflement ou une sensation d’oppression thoracique).

En parallèle des données Sentinelles que vous trouverez ci-dessous et mise à jour de façon hebdomadaire, un bulletin épidémiologique édité par Santé publique France reprend l'ensemble des données de surveillance (ambulatoire et hospitalière) sur la situation de l'infection COVID-19.

Situation observée pour la semaine 31 de l'année 2020, du 27/07/2020 au 02/08/2020 :

la mise à jour des actualités a lieu le mercredi - Publié le 05/08/2020

Diarrhée aiguë 

  Activité faible

Varicelle 

  Activité faible
Le gradient de couleur bleu utilisé ci-dessus a été choisi pour être visible par tous facilement, contrairement au gradient vert-rouge utilisé habituellement.    
En France métropolitaine, la semaine dernière (2020s31), le taux d’incidence des cas d’infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation (ou en téléconsultation) de médecine générale a été estimé à 24 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [16 ; 32]). Cette estimation est stable par rapport à la semaine 2020s30 (données consolidées : 33 [26 ; 40]).
Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Pays de la Loire (58  [12 ; 104]), Occitanie (42 [10 ; 74]) et Grand Est (38 [8 ; 68]). 
Retrouvez plus d’information sur l’ensemble des données de surveillance (ambulatoire et hospitalière) sur le site de Santé publique France
  Taux d'incidence Incidence
France métropolitaine 24 [16 ; 32] 16029 [10878 ; 21180]
En régions
Grand Est 38 [8 ; 68] 2172 [459 ; 3885]
Nouvelle-Aquitaine 11 [0 ; 25] 644 [0 ; 1479]
Auvergne-Rhône-Alpes 7 [0 ; 18] 575 [0 ; 1430]
Bourgogne-Franche-Comté 11 [0 ; 27] 307 [0 ; 783]
Bretagne 27 [0 ; 56] 905 [0 ; 1877]
Centre-Val de Loire 16 [0 ; 35] 433 [0 ; 945]
Corse 31 [0 ; 74] 106 [0 ; 253]
Ile-de-France 12 [1 ; 23] 1459 [109 ; 2809]
Occitanie 42 [10 ; 74] 2507 [575 ; 4439]
Hauts-de-France 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Normandie 29 [0 ; 73] 983 [0 ; 2467]
Pays de la Loire 58 [12 ; 104] 2229 [461 ; 3997]
Provence-Alpes-Côte d'Azur 33 [0 ; 79] 1689 [0 ; 4043]
 
En France métropolitaine, la semaine dernière (2020s31), le taux d’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 57 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [46 ; 68]). Cette estimation est stable par rapport à la semaine 2020s30 (données consolidées : 53 [44 ; 62]).
Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d’Azur (91 [12 ; 170]), Nouvelle-Aquitaine (82 [33 ; 131]) et Hauts-de-France (76 [33 ; 119]).
 
  Taux d'incidence Incidence
France métropolitaine 57 [46 ; 68] 37374 [29824 ; 44924]
En régions
Grand Est 75 [39 ; 111] 4238 [2186 ; 6290]
Nouvelle-Aquitaine 82 [33 ; 131] 5016 [2014 ; 8018]
Auvergne-Rhône-Alpes 57 [25 ; 89] 4608 [2023 ; 7193]
Bourgogne-Franche-Comté 14 [0 ; 31] 415 [0 ; 910]
Bretagne 25 [4 ; 46] 853 [126 ; 1580]
Centre-Val de Loire 43 [16 ; 70] 1146 [446 ; 1846]
Corse 44 [0 ; 98] 150 [0 ; 335]
Ile-de-France 28 [0 ; 64] 3459 [0 ; 7909]
Occitanie 59 [23 ; 95] 3510 [1348 ; 5672]
Hauts-de-France 76 [33 ; 119] 4617 [1989 ; 7245]
Normandie 50 [0 ; 131] 1700 [0 ; 4468]
Pays de la Loire 73 [23 ; 123] 2814 [873 ; 4755]
Provence-Alpes-Côte d'Azur 91 [12 ; 170] 4644 [627 ; 8661]
 
En France métropolitaine, la semaine dernière (2020s31), le taux d’incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 2 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [0 ; 4]). Cette estimation est stable par rapport à la semaine 2020s30 (données consolidées : 2 [0 ; 4]).
 Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Auvergne-Rhône-Alpes (11 [0 ; 26]), Hauts-de-France (3 [0 ; 12]), Normandie (3 [0 ; 17]) et Grand Est (2 [0 ; 7]).
  Taux d'incidence Incidence
France métropolitaine 2 [0 ; 4] 1263 [0 ; 2639]
En régions
Grand Est 2 [0 ; 7] 97 [0 ; 366]
Nouvelle-Aquitaine 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Auvergne-Rhône-Alpes 11 [0 ; 26] 862 [0 ; 2054]
Bourgogne-Franche-Comté 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Bretagne 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Centre-Val de Loire 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Corse 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Ile-de-France 0 [0 ; 1] 47 [0 ; 231]
Occitanie 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Hauts-de-France 3 [0 ; 12] 155 [0 ; 683]
Normandie 3 [0 ; 17] 99 [0 ; 574]
Pays de la Loire 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]
Provence-Alpes-Côte d'Azur 0 [0 ; 0] 0 [0 ; 0]