Sentiweb - le site du Réseau Sentinelles   INSERM U707 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 Institut National de veille Sanitaire
France
Espace Médecin
GrippeNet.fr
Participez vous-même à la surveillance de la grippe

Vous êtes enceinte ?
Participez à G-GrippeNet.fr et aidez-nous à mieux comprendre la grippe chez la femme enceinte

Certifications
France > Surveillance continue > Historique des épidémies

Historique des épidémies

Les onglets ci-dessus présentent les caractéristiques des épidémies de syndromes grippaux et de diarrhée aiguë observées par le réseau Sentinelles pour chaque saison "hivernale" (de septembre à août de l'année suivante). 

Les estimations hebdomadaires du nombre de cas vus en consultation pour l'ensemble des médecins généralistes français (en métropole) sont issues des données recueillies auprès des médecins généralistes Sentinelles.

Les méthodes d'estimation des incidences et de détection des épidémies sont détaillées dans la rubrique Méthodes.

Vous pouvez télécharger et visualiser nos données nationales et régionales depuis 1984 grâce à la rubrique Bases de données.

Historique des épidémies de syndromes grippaux

Les médecins généralistes du réseau Sentinelles surveillent les cas de syndromes grippaux vus en consultation et rapportent les cas correspondant à cette définition à notre équipe. A partir de ces informations, nous estimons chaque semaine le nombre de patients présentant un syndrome grippal vus en consultation de médecine générale en France métropolitaine. Cette estimation permet de suivre l'évolution des épidémies de grippe. Durant chaque saison hivernale, des campagnes de prélèvements virologiques sont réalisées par les médecins généralistes et pédiatres Sentinelles auprès de certains patients (de l'ordre de quelques milliers) permettant d'explorer les différents types de virus grippaux en circulation. Les types de virus qui circulent majoritairement sont indiqués dans la colonne de droite du tableau ci-dessous pour chaque saison (Source : Grog, Centre Nationaux de Référence via FluNet).

Saison Cartes animées Graphique Début (Semaine) Fin (Semaine) Durée (Semaines) Pic (Semaine) Taux d'incidence au pic (Taux pour 100 000 hab.) Incidence (Nombre de cas) Taux d'incidence (Taux pour 100 000 hab.) Virus dominant
1984/1985 animation Epidemie 1984/1985 1985s03 1985s14 12 1985s05 1 155 4 280 025 7 758
  • A(H3N2)
  • B
1985/1986 animation Epidemie 1985/1986 1986s02 1986s12 11 1986s07 886 3 413 090 6 160
  • A(H3N2)
1986/1987 animation Epidemie 1986/1987 1987s04 1987s09 6 1987s06 533 1 344 046 2 415
  • A(H1N1)
1987/1988 animation Epidemie 1987/1988 1988s09 1988s15 7 1988s11 566 1 358 520 2 432
  • B
1988/1989 animation Epidemie 1988/1989 1988s46 1989s02 9 1988s50 1 793 4 599 973 8 227
  • A(H1N1)
1989/1990 animation Epidemie 1989/1990 1989s48 1990s06 11 1989s51 1 463 4 622 748 8 207
  • A(H3N2)
1990/1991 animation Epidemie 1990/1991 1991s06 1991s10 5 1991s08 381 787 785 1 386
  • B
1991/1992 animation Epidemie 1991/1992 1991s49 1992s06 10 1991s51 666 2 018 168 3 542
  • A(H3N2)
1992/1993 animation Epidemie 1992/1993 1993s03 1993s13 11 1993s06 500 1 874 304 3 268
  • B
1993/1994 animation Epidemie 1993/1994 1993s46 1994s01 8 1993s49 1 565 3 099 399 5 402
  • A(H3N2)
1994/1995 animation Epidemie 1994/1995 1995s11 1995s18 8 1995s14 431 1 112 073 1 925
  • B
1995/1996 animation Epidemie 1995/1996 1995s47 1996s02 8 1995s51 1 299 2 783 890 4 818
  • A(H1N1)
  • A(H3N2)
1996/1997 animation Epidemie 1996/1997 1996s48 1997s05 10 1996s51 1 106 2 999 757 5 175
  • A(H3N2)
1997/1998 animation Epidemie 1997/1998 1998s06 1998s17 12 1998s14 547 2 437 086 4 178
  • A(H3N2)
1998/1999 animation Epidemie 1998/1999 1998s53 1999s11 12 1999s07 896 3 264 279 5 581
  • A(H3N2)
1999/2000 animation Epidemie 1999/2000 1999s49 2000s06 10 2000s01 922 3 283 444 5 593
  • A(H3N2)
2000/2001 animation Epidemie 2000/2001 2000s50 2001s07 10 2001s05 471 1 552 841 2 629
  • A(H1N1)
2001/2002 animation Epidemie 2001/2002 2002s01 2002s08 8 2002s04 848 2 316 610 3 893
  • A(H3N2)
2002/2003 animation Epidemie 2002/2003 2003s05 2003s15 11 2003s07 396 1 515 331 2 533
  • B
2003/2004 animation Epidemie 2003/2004 2003s45 2004s01 9 2003s49 928 2 793 999 4 667
  • A(H3N2)
2004/2005 animation Epidemie 2004/2005 2005s03 2005s12 10 2005s06 939 3 092 208 5 106
  • A(H3N2)
2005/2006 animation Epidemie 2005/2006 2006s04 2006s13 10 2006s06 421 1 585 695 2 598
  • A(H1N1)
  • B
2006/2007 animation Epidemie 2006/2007 2007s03 2007s09 7 2007s06 815 2 084 858 3 398
  • A(H3N2)
2007/2008 animation Epidemie 2007/2008 2008s02 2008s10 9 2008s06 615 2 127 707 3 468
  • A(H1N1)
  • B
2008/2009 animation Epidemie 2008/2009 2008s51 2009s08 10 2009s04 868 2 793 543 4 459
  • A(H3N2)
2009/2010 animation Epidemie 2009/2010 2009s37 2009s52 16 2009s49 754 3 465 129 5 515
  • A(H1N1)pdm09
2010/2011 animation Epidemie 2010/2011 2010s51 2011s07 9 2011s01 490 2 204 034 3 491
  • A(H1N1)pdm09
  • B
2011/2012 animation Epidemie 2011/2012 2012s05 2012s12 8 2012s08 452 1 446 118 2 276
  • A(H3N2)
2012/2013 animation Epidemie 2012/2013 2012s51 2013s11 13 2013s05 770 3 532 252 5 531
  • A(H1N1)pdm09
  • B
2013/2014 animation Epidemie 2013/2014 2014s05 2014s09 5 2014s07 325 824 844 1 284
  • A(H1N1)pdm09
  • A(H3N2)
2014/2015 animation Epidemie 2014/2015 2015s03 2015s11 9 2015s06 827 2 847 215 4 413
  • A(H3N2)
2015/2016 animation Epidemie 2015/2016 2016s04 2016s14 11 2016s11 467 2 257 744 3 465
  • B
Statistiques des épidémies de syndromes grippaux détectées par le réseau Sentinelles
Mesure Minimum Maximum Moyenne
Délai depuis le début de la saisonSemaines 1 28 17
Mois de débutMois 9 3 12
DuréeSemaines51610
IncidenceNombre de cas787 7854 622 7482 491 000(1)
Taux d'incidenceTaux pour 100 000 hab.1 2848 2274 210(2)
Taux d'incidence au picTaux pour 100 000 hab.3251 793780(2)
(1) : valeurs arrondies au millier (2) : valeurs arrondies à la dizaine

Taux d'incidence hebdomadaires et proportion d'épidémies pour chaque semaine de la saison - En savoir plus sur ce graphique

Historique des épidémies de diarrhée aiguë

Les médecins généralistes du réseau Sentinelles surveillent les cas de diarrhées aiguës vus en consultation et rapportent les cas correspondant à cette définition à notre équipe. A partir de ces informations, nous estimons chaque semaine le nombre de patients présentant une diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale en France métropolitaine. Cette estimation permet de suivre l'évolution des épidémies de gastroentérites. Les périodes épidémiques ont été déterminées par un modèle de régression périodique appliqué aux données passées.

Ce tableau est basé sur la méthode de calcul du seuil épidémique utilisé depuis novembre 2015. Les chiffres des publications antérieures à cette date (bilan annuel, bulletin hébdomadaires) étaient basés sur une méthode différente de calcul des dates de début et de fin des épidémies pour les gastro-entérites et peuvent être différents selon les années notamment depuis la saison 2010/2011.

Saison Cartes animées Graphique Début (Semaine) Fin (Semaine) Durée (Semaines) Pic (Semaine) Taux d'incidence au pic (Taux pour 100 000 hab.) Incidence (Nombre de cas) Taux d'incidence (Taux pour 100 000 hab.)
1990/1991 animation Epidemie 1990/1991 1990s52 1991s08 9 1991s02 210 806 725 1 419
1991/1992 animation Epidemie 1991/1992 1991s52 1992s07 8 1992s02 181 703 357 1 232
1992/1993 animation Epidemie 1992/1993 1992s50 1993s05 9 1993s01 418 1 178 410 2 058
1993/1994 animation Epidemie 1993/1994 1993s52 1994s06 7 1994s01 325 899 398 1 564
1994/1995 animation Epidemie 1994/1995 1994s51 1995s08 10 1995s01 324 1 374 315 2 381
1995/1996 animation Epidemie 1995/1996 1995s52 1996s12 13 1996s02 279 1 533 562 2 647
1996/1997 animation Epidemie 1996/1997 1996s51 1997s07 9 1997s02 366 1 358 280 2 337
1997/1998 animation Epidemie 1997/1998 1997s52 1998s08 9 1998s04 369 1 313 036 2 251
1998/1999 animation Epidemie 1998/1999 1998s48 1999s07 13 1999s01 379 1 910 386 3 269
1999/2000 animation Epidemie 1999/2000 1999s50 2000s06 9 2000s01 532 1 725 372 2 938
2000/2001 animation Epidemie 2000/2001 2000s48 2001s06 11 2001s01 875 2 748 687 4 657
2001/2002 animation Epidemie 2001/2002 2001s50 2002s05 8 2002s03 320 1 252 700 2 110
2002/2003 animation Epidemie 2002/2003 2002s48 2003s07 12 2002s52 556 2 430 441 4 071
2003/2004 animation Epidemie 2003/2004 2004s01 2004s14 14 2004s02 453 2 311 877 3 840
2004/2005 animation Epidemie 2004/2005 2004s49 2005s04 9 2005s01 455 1 843 753 3 053
2005/2006 animation Epidemie 2005/2006 2005s51 2006s10 12 2006s02 525 2 414 788 3 959
2006/2007 animation Epidemie 2006/2007 2006s51 2007s05 7 2007s01 517 1 580 257 2 581
2007/2008 animation Epidemie 2007/2008 2007s47 2008s05 11 2007s49 530 2 505 304 4 084
2008/2009 animation Epidemie 2008/2009 2008s48 2009s13 18 2009s02 495 3 600 422 5 769
2009/2010 animation Epidemie 2009/2010 2009s53 2010s10 11 2010s02 577 2 800 970 4 459
2010/2011 animation Epidemie 2010/2011 2010s52 2011s03 4 2011s01 503 937 439 1 485
2011/2012 animation Epidemie 2011/2012 2012s01 2012s05 5 2012s01 296 867 864 1 366
2012/2013 animation Epidemie 2012/2013 2012s51 2013s04 6 2013s01 376 1 166 194 1 829
2013/2014 animation Epidemie 2013/2014 2014s02 2014s05 4 2014s02 245 609 609 950
2014/2015 animation Epidemie 2014/2015 2014s49 2015s05 9 2015s02 241 1 267 078 1 968
2015/2016 animation Epidemie 2015/2016 2016s01 2016s05 5 2016s03 226 690 576 1 060
Statistiques des épidémies de diarrhée aiguë détectées par le réseau Sentinelles
Mesure Minimum Maximum Moyenne
Délai depuis le début de la saisonSemaines 12 19 15
Mois de débutMois 11 1 12
DuréeSemaines4189
IncidenceNombre de cas609 6093 600 4221 609 000(1)
Taux d'incidenceTaux pour 100 000 hab.9505 7692 670(2)
Taux d'incidence au picTaux pour 100 000 hab.181875410(2)
(1) : valeurs arrondies au millier (2) : valeurs arrondies à la dizaine

Taux d'incidence hebdomadaires et proportion d'épidémies pour chaque semaine de la saison - En savoir plus sur ce graphique

Ce tableau est basé sur la méthode de calcul du seuil épidémique utilisée depuis novembre 2015. Les chiffres des publications antérieures à cette date (bilan annuel, bulletin hebdomadaires) reposaient sur une méthode de différente d'estimation du seuil épidémique pour les gastro-entérites, impliquant des dates de détection des épidémies différentes selon les années notamment depuis la saison 2010/2011.

Ce graphique représente en bas, le taux d'incidence hebdomadaire de l'indicateur pour chaque saison hivernale (du 1er septembre au 31 août de l'année suivante). Chaque courbe correspond à une saison, sa couleur est d'autant plus claire que la saison est ancienne. Le graphique du haut indique pour chaque semaine, le pourcentage de saison où une semaine fait partie de l'épidémie (plus la barre est haute, plus la semaine a été fréquemment épidémique). Les semaines sont numérotées depuis le début de la saison hivernale (1=semaine contenant le 1er septembre du début de la saison). Les mois (correspondants à la dernière saison) sont indiqués à titre indicatif
Saison hivernale de septembre à août de l'année suivante
Graphique représentant les taux d'incidence pour 100 000 habitants des consultations depuis la semaine 37 à la semaine 36 de l'année suivante
Tableau détaillé des incidences hebdomadaires durant la période épidémique
Semaine de début de l'épidémie
Semaine de fin de l'épidémie
Durée de l'épidémie, en nombre de semaines
Semaine d'incidence maximale (pic épidémique)
Incidence estimée de consultations en médecine générale cumulée sur toute chaque période épidémique
Taux d'incidence estimé pour 100 000 habitants des consultations en médecine générale calculé à partir de l'incidence cumulée sur toute la période épidémique
Taux d'incidence estimé pour 100 000 habitants durant la semaine du pic épidémique
Type et sous type viraux dominant ou co-dominants circulant durant la saison. D'après les GROG, CNR Influenza (bulletin historique), BEH et les données de FluNet. Ces informations reposent sur des nombres de prélèvements variables (notamment avant 1991) et utilisant des techniques de détection virale de sensibilités différentes. De plus, plusieurs définitions de la co-dominance pouvant être utilisées, ces informations sont données à titre purement indicatif.